Siliss, Crème Dépilatoire

Publié le par Wonderful Blond Girl

Hello tout le monde j'espère que vous allez bien, aujourd'hui comme vous avez pu le deviné dans cet article nous allons parler épilation. Le printemps est arrivé, c'est le moment de ressortir les jupes et les robes. Ou du moins de retirer les collants si comme moi vous en portez peu importe la saison.

Siliss, Crème Dépilatoire

Pour la crème dépilatoire et pas autre chose ?

Tout simplement parce que j'ai la peau sensible et que la cire et l'épilateur en plus retirer mes poils me retire aussi ma peau et déjà qu'à la base ça fait mal mais là c'est encore pire. Puis après je me retrouve à vif.

Et pourquoi pas le rasoir ?

Une fois de plus ma peau est trop sensible et fais des plaques rouges quand je passe le rasoir même si j'hydrate parfaitement après. Puis avec le rasoir ça repousse plus vite. Même si j'avoue que même avec un rasoir au bout de 3 semaines on ne le remarque même pas quand je ne suis pas épilée. (un avantage d'être blonde)

Je me suis donc rabattue sur la crème dépilatoire. Celle-ci s'applique sur peau propre et sèche. On l'applique avec les mains, on laisse agir 3 min et on retire avec la raclette fournie avec. Si 3 min n'ont pas suffit, on peut laisser agir 3 min de plus. Jamais plus de 6 min. Après on rince abondamment la peau. Et bien sûr, on hydrate.

Cette crème n'est pas trop chère puisqu'il s'agit de la marque repère. Elle est efficace, mais ne sent pas très bon. On peut s'en servir pour les jambes, les aisselles et le maillot.

J'avoue que je n'ai pas racheté cette marque car je n'ai pas trouvé pour peau sensible, seulement pour peau normal et même si je n'ai pas fais d'allergie les deux fois où je m'en suis servis je ne veux pas tenter le diable. (je l'ai piqué à une de mes soeurs celle-ci). J'ai acheté une Veet. ( je vous ferai un article dessus quand je l'aurai mieux testé, pour l'instant je m'en suis servis qu'une fois.)

Siliss, Crème Dépilatoire

Publié dans Corps

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article